06 avril 2018

Petit aperçu sur le philosophe Gibran Khalil Gibran: " LE PROPHETE"

        LE PROPHETE   DE   GIBRAN KHALIL GIBRAN       Gibran Khalil Gibran ( dans l'ordre, son prénom, prénom de son père, et son nom de famille) est né le 6 Janvier 1883 à Bécharré, village de la montagne libanaise. Son père, joueur et désinvolte, s'était endetté, si bien qu'il ne parvenait plus à subvenir aux besoins de sa famille. Son épouse dut s'en aller rejoindre des membres de la sienne aux Etats-Unis, emmenant avec elle ses enfants dont Gibran âgé de 12 ans. Ce dernier... [Lire la suite]
Posté par georges fayad à 22:53 - Commentaires [0] - Permalien [#]

05 avril 2018

De l'Encre Sur Le Glaive. Chronique littéraire.

eorges Fayad a partagé un lien. 28 décembre 2016 · Georges FAYAD " de l'encre sur le glaive " Chroniques de Georges FAYAD de l'encre sur le glaive youtube.com
Posté par georges fayad à 22:27 - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 février 2018

Ce que vous découvrirez dans Jacqueline ou les gènes assassins"

                                                    Il s'agit là d'un roman essetiellement psychologique. Une métisse voit les lignées de ses géniteurs se déchirer dans une guerre à la fois coloniale et fratricide. Chaque coup de couteau qui se donne, c'est elle qui le donne et c'est elle qui... [Lire la suite]
Posté par georges fayad à 01:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
27 février 2018

Posté par georges fayad à 12:21 - Commentaires [0] - Permalien [#]
27 février 2018

DDP "JACQUELINE

Georges FAYAD JACQUELINE ou les gènes assassins ROMAN éditions du Masque d'Or – Collection Adrénaline   Jacqueline, jeune métisse, n'avait certainement pas choisi de naître au Congo-Belge, qui ne souhaitait pas une catégorie raciale supplémentaire jugée embarrassante. Déjà discriminée, désignée et tourmentée, la voilà de surcroît déstabilisée par les affres de la guerre qui suivit l'indépendance du pays en 1960. Pour tomber amoureuse, parmi les lignées de ses géniteurs occupées à s'entre-tuer elle n'avait pas davantage... [Lire la suite]
Posté par georges fayad à 12:14 - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 février 2018

Mon nouveau livre "Jacqueline ou les gènes assassins"

                                                  Mon livre " Jacqueline ou les gènes assassins" va paraître aux éditions du Masque d'Or courant Mai 2018. Voici le résumé et le bon de commande pour ceux qui seraient intéressés. ... [Lire la suite]
Posté par georges fayad à 11:29 - Commentaires [0] - Permalien [#]

05 novembre 2016

Un Blason de Georges Fayad

Blason Pourtant elle avait les yeux en amande sublimement dessinés. Ces yeux aux reflet du miel, ce miel d'acacia, cet or liquide qui scintille au soleil et qui promet tous les feux du ciel. Pourtant n'en émanait qu'un regard d'enfant, un regard pur, lavé par mille orages, et pour l'observateur subtil, un tantinet luisant et très souvent humide. Pleurait-elle donc, cette perfection de la créature, pour en devenir encore plus désirable ? Tel n'était pas son dessein qui fut cependant atteint, par cette douce faiblesse de ne savoir se... [Lire la suite]
Posté par georges fayad à 10:46 - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 novembre 2016

Salon du livre de La Brède: Chateau de Montesquieu.

Philippe Estrade Auteur a ajouté 4 photos. 17 octobre, 07:12 ·  
Posté par georges fayad à 23:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
01 novembre 2016

"IMPROBABLE DIALOGUE" de Georges Fayad

Ce samedi 15 Octobre, nous étions nombreux au château de La Brède. Le salon du livre, ou plutôt l'esprit de Montesquieu, avait fasciné et attiré des écrivains venus des quatre coins de la France, des Dom-Tom, et même d'Afrique noire. " Francophonie et liberté" avait dû leur murmurer de sa tombe, le philosophe immortel. Il y avait le ministre écrivain congolais Henri Djombo, le poète Gabriel Okoundji de Brazzaville, le Camerounais Marc Alexandre Oho Bambé dit "capitaine Alexandre", la charmante Afro-Asiatique Assia Printemps Gibirila,... [Lire la suite]
Posté par georges fayad à 20:47 - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 novembre 2016

L'ARAIGNEE. Texte de Georges Fayad

Dans une pièce encombrée de livres et de papiers, il écrit.....Ce lieu l'inspire et le torture, il est sollicité par tous ses personnages. Faire taire l'un, voiler l'intention première de l'autre, éclairer un instant le troisième et ainsi blouser le lecteur pour mieux l'étonner à la fin. L'intrigue s'installe pièce par pièce, le génie consiste à les relier. L'écrivain secoué souffre de toutes ses articulations à force de "chutes" et de "rebondissements" . Parfois il se fait peur lui-même, une sueur froide lui coule le long de... [Lire la suite]
Posté par georges fayad à 20:37 - Commentaires [0] - Permalien [#]